Congrès des Jeunes Chercheur-e-s du Muséum

6 & 7 mai 2021

9:30 - 17h30

Abstract Book

Image

Présentation

Le Bureau des Doctorants et Étudiants du Muséum (BDEM) et la direction de l’enseignement et de la formation (DIREF) organisent cette année le congrès des jeunes chercheur·e·s du Muséum national d’Histoire naturelle (CJCM).

Comme son nom l’indique, cette rencontre scientifique offre la possibilité aux jeunes chercheur·e·s de partager leurs résultats de recherche lors d’exposés oraux dans un cadre convivial. Ce congrès est aussi l’occasion de faire connaître à un public plus large (chercheur·e·s, étudiant·e·s et autres agent·e·s du Muséum) la diversité des thématiques de recherche abordées au sein de l’établissement.

Concrètement, le congrès aura lieu cette année les 6 et 7 mai en «distanciel». Les jeunes chercheur·e·s retenu·e·s présenteront leurs résultats lors de trois sessions thématiques organisées autour des départements de recherche du MNHN (c’est-à-dire, Homme et Environnement, Origines et Évolution, Adaptations du Vivant).



Image
René Louiche Desfontaines
1750 - 1833

À propos

Cette année le Congrès des Jeunes Chercheur·e·s du Muséum (CJCM) a choisi, pour sa première édition, de se placer sous le patronage d’un illustre naturaliste, le botaniste René Louiche Desfontaines (1750 - 1833). Il a été élu président du Muséum cinq fois (à l’époque les mandats étaient fixés à deux ans), et était, en 1821, il y a 200 ans, dans son quatrième mandat. Ce choix est le résultat d’une décision collégiale des membres du Bureau des Doctorants et Étudiants du Muséum qui souhaitent mettre en lumière des chercheurs qui ont marqué l’histoire du MNHN mais restent méconnus.

Par ailleurs, René Louiche Desfontaines par sa personne et son œuvre fait écho à des problématiques actuelles soulevées par la crise sanitaire que nous connaissons. En effet, il est rappelé lors d’un éloge qui lui est rendu à l’académie des sciences en 1837 que, encore enfant, il fut jugé d’incapable par son maître et que ce n’est que par sa persévérance qu’il put enfin faire ses preuves et envisager l’étude des sciences. Alors que les conditions d’étude sont, cette année, encore difficiles, le BDEM encourage les étudiants à poursuivre dans les voies qui les passionnent et à persévérer pour y arriver.

De plus, tandis que nos vies sont confinées à de petits espaces et que de nombreux voyages de terrains ne purent s’effectuer au cours de la dernière année, l’expédition naturaliste entreprise par Desfontaine en Afrique du Nord nous rappelle l’importance de ces entreprises au progrès scientifique.

Contacter le BDEM : contact@assosbdem.fr